Site actuellement en cours de refonte.

Les détecteurs (DAAF)

Les Détecteurs Avertisseurs Autonomes de Fumée (DAAF)

Les détecteurs de fumée devront obligatoirement être installés dans les logements d’habitation avant le 8 mars 2015. Cette mesure de prévention vise à réduire le nombre de décès dus à des incendies domestiques, estimé à 800 par an en France. Les détecteurs avertisseurs autonomes de fumée (DAAF) alertent par un signal sonore d’un début d’incendie et peuvent ainsi sauver de nombreuses vies. Mais il existe une multitude de produits et il est essentiel de choisir un DAAF fiable et efficace.

 

Qui doit installer des détecteurs autonomes avertisseurs de fumée (DAAF) ?

C’est l’occupant du logement (qu’il soit ou non propriétaire) qui devra procéder à l’installation et à l’entretien des détecteurs de fumée. Mais cette obligation incombe au propriétaire non occupant notamment pour les locations saisonnières, les foyers, les logements de fonction et les locations meublées. Au moins un détecteur de fumée normalisé doit être installé dans le logement. 

 Les détecteurs autonomes avertisseurs de fumée (DAAF) sont exclusivement réservés aux parties privatives de l'habitat collectif et aux habitations individuelles. Il faut bien vérifier qu’ils soient conformes à la norme NF-EN 14 604 et en installer si possible à chaque niveau d’habitation, de préférence près des chambres.

 L’occupant du logement adresse une déclaration d'installation à l'assureur. Celui-ci pourra prévoir une réduction de la cotisation du contrat d’assurance qui couvre les dommages d'incendie de l’habitation.

Comment choisir les détecteurs autonomes avertisseurs de fumée (DAAF) ?

Les détecteurs de fumée normalisés

Le détecteur est alimenté par piles ou fonctionne à partir de l'alimentation électrique du logement sous réserve, dans ce cas, qu'il soit équipé d'une alimentation de secours susceptible de prendre le relais en cas de dysfonctionnement électrique.

Le détecteur de fumée doit :

- détecter les fumées émises dès le début d'un incendie ;

- émettre un signal sonore suffisant permettant de réveiller une personne endormie dans le seul logement où la détection a eu lieu.

Les détecteurs autonomes avertisseurs de fumée (DAAF) sont faciles à trouver (magasins de bricolage) à installer et à entretenir ; ils ne représentent pas un gros investissement (20 € seulement en moyenne).

Les DAAF détectent les débuts d’incendie et leur sirène alerte aussitôt les occupants du logement : c’est vital la nuit quand tout le monde dort.

Mais il existe une multitude de produits et il est essentiel de choisir un DAAF fiable et efficace.  

Pour répondre à cette question essentielle de sécurité,  AFNOR Certification, organisme indépendant assure des contrôles réguliers et délivre la certification NF aux DAAF qui offrent les garanties de qualité et d’efficacité.  

 

 

La marque NF atteste notamment que :

  • le DAAF utilise le principe de détection optique (absence de substances radioactives),
  • l’ergonomie du produit est adaptée pour limiter les risques de mauvaise utilisation («oubli» de la pile, montage de la pile à l’envers…),
  • l’autonomie (capacité de la batterie) est précisée : 1 an/5 ans/10 ans,
  • le produit est livré avec une pile et une notice claire et explicite,
  • un service associé est mis en place par l’industriel : assistance téléphonique au consommateur (N° d’appel du service d’assistance téléphonique).


Les détecteurs de fumée normalisés

Le détecteur est alimenté par piles ou fonctionne à partir de l'alimentation électrique du logement sous réserve, dans ce cas, qu'il soit équipé d'une alimentation de secours susceptible de prendre le relais en cas de dysfonctionnement électrique.

Le détecteur de fumée doit :

- détecter les fumées émises dès le début d'un incendie ;

- émettre un signal sonore suffisant permettant de réveiller une personne endormie dans le seul logement où la détection a eu lieu.

 

 Cliquez sur les liens utiles:

LOI n° 2010-238 du 9 mars 2010 visant à rendre obligatoire l'installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d'habitation (version initiale)

Comment certifier vos produits